TCM

Théâtre de la Comédie

Marseille

Toute l'histoire en quelques lignes...

 

 Aujourd’hui on veut saisir ma maison, on veut m’envoyer en prison, on m’a déjà pris par la force tout ce que je possédais.
Qui veut me faire ça ? : Le diocèse de Marseille avec la bénédiction de la mairie.

 

Mon crime : J’ai fait du Théâtre !!!


C’est en 1999 que j’ai trouvé ce vieux théâtre à l’abandon, complètement en ruine, appartenant au diocèse de Marseille. Pendant plus de douze ans j’ai travaillé les jours, j’ai travaillé les nuits, seul et sans argent pour reconstruire ce lieu. Je suis très fier de mon surnom « le facteur cheval du théâtre ».
En 2013, le théâtre le TCM, Théâtre de la Comédie a ouvert ses portes et donné jusqu’à aujourd’hui plus de 50 spectacles.
Mais depuis 2004, le diocèse mon bailleur, fait procès sur procès pour obtenir mon expulsion. Le diocèse voulant manifestement à tout prix récupérer le théâtre et son terrain de 1500 mètres carrés constructibles.


En 2014, c’est un nouveau procès pour des retards de loyers. Cette fois, malheureusement, c’est vrai.
Le théâtre est pauvre, la culture est à l’agonie ! Je ne me suis pas laissé faire, j’ai décidé d’alerter la presse et l’opinion publique.
C’est alors que la mairie de Marseille et Jean-Claude Gaudin sont arrivés en promettant publiquement et solennellement de
« Sauver le TCM ».
Des loyers gelés, des subventions accordées, un accord trouvé et des négociations prochaines, voilà ce qu’ils ont promis.
Mais au bout de cinq ans, rien, strictement rien, aucune promesse, aucun engagement, aucune parole tenue. Politique et religion font souvent très bon ménage sur Marseille.
Le diocèse n’a jamais voulu négocier et a volontairement laissé pourrir la situation...


Avril 2019, le diocèse fait un cinquième procès. Il demande mon expulsion mais également de lui payer 130 000 euros de frais judiciaires et de retards de loyers (retards principalement dus à attendre pendant cinq ans que le diocèse veuille bien négocier une solution amiable).
Le tribunal a prononcé mon expulsion mais, contre toute attente, m’a aussi condamné à payer la somme de 135 000 euros. Selon que vous serez puissant ou misérable...
J’ai fait une grève de la faim de 32 jours pour protester contre cette injustice et également grâce aux milliers de soutiens que j’ai reçus, l’ancien archevêque Georges Pontier a accepté d’annuler toutes les créances.


Mais manifestement ma résistance n’a pas plu à certains.

Septembre 2019, le diocèse me fait expulser par la force de mon théâtre saisissant par la même occasion tout le matériel qui s’y trouve, tout ce que je possède !
Le diocèse ne veut plus annuler les 135 000 euros et veut saisir ma maison. Voilà comment il gagne de l’argent, sur la destruction d’une famille.
Le diocèse déclare que j’ai dégradé le théâtre, ce qui est FAUX, et veut me poursuivre en justice. J’ai osé résister, crime inexcusable.
Et la mairie de Marseille, comme d’habitude, est aux abonnés absents. Soit elle s’en fout, soit elle a peur, allez savoir.
Marseille, Capitale Européenne de la Culture 2013 !

 

Maintenant vous savez pourquoi, vous savez pourquoi on veut me saisir ma maison, on veut m’envoyer en prison, on m’a pris par la force tout ce que je possède.


Mon crime : J’ai osé dire NON à ces puissants !!!


Résister&Espérer
Jean-Pascal Mouthier directeur du TCM, Théâtre de la Comédie, Marseille

Partenaires

logo Jazz radio           logo victoria          Logo AM Formatiojn          Escapade          Logo La nuit Magazine          logo omis          logo cristal          OBIZ       logo de la marseillaise 43  

Annuaire web      logo1Annuaire Best-Fr - Arts et culture - Arts du spectacle      Youacts Logo officiel

Annuaire web annuaire de site Annuaire 1two